close Fermer la vidéo
interview

Morgane
Soulier

Feeleat

Regarder l'interview2:30
Lire l'interview
Qui est-elle ?
Morgane Soulier, 35 ans, a fondé « Feeleat », un ensemble d’aides pour les personnes concernées par les troubles alimentaires : une communauté d’entraide avec un blog de partage d’expériences et de témoignages, et une application qui permet aux utilisateurs de partager leur vécu, leurs ressentis, leurs repas. En tant que femme de la santé, elle se définit comme combative, optimiste et visionnaire.
play Voir le projet
Mieux comprendre le vrai vécu du patient, mieux l’intégrer dans les décisions, mieux soigner
Quel est votre projet ?

Feeleat est un ensemble d’innovations technologiques dédiées à améliorer les prises en charge et le suivi des personnes qui ont une maladie qui impacte leur capacité à s’alimenter sainement et normalement : troubles alimentaires (anorexie, boulimie, obésité), troubles digestifs (allergies alimentaires, intestin irritable, …)

Le socle de feeleat est une application, pensée comme un carnet alimentaire intelligent basé sur l’analyse de données, dans laquelle les utilisateurs enregistrent au quotidien leurs repas, le contexte de ces prises alimentaires (où ? avec qui ? en combien de temps ?), et l’impact sur leurs émotions et leur ressentis corporels.

L’équipe thérapeutique reçoit alors ces informations, agrégées et analysées, et peut ainsi mieux accéder aux symptômes du patient, gagner du temps en consultation, et individualiser son protocole de soin.
Feeleat, c’est aussi un blog de témoignages, de partage d’expériences, et d’infos médicales, ainsi qu’une communauté d’entraide sur les réseaux sociaux, la #feeleatfamily.

Enfin, feeleat propose des conférences au cours desquelles un expert intervient sur une thématique médicale liée à l’alimentation : sommeil, équilibre alimentaire, troubles digestifs, santé des os…

Quels ont été les obstacles rencontrés pour monter le projet ?

Ma plus grosse lacune vient de mon manque de connaissance technique. Pour développer feeleat, j’ai dû sous-traiter le développement de la première version de l’application à une agence externe. Je me suis vue frustrée par la complexité de la relation, la lenteur et les retards de développement, bien peu outillée pour comprendre d’où provenaient les difficultés.

Quels sont les enjeux actuels de la santé ?

En matière de santé, comme dans tous les domaines, le « consommateur », l’« utilisateur », qu’il soit patient, client ou quel que soit son statut, veut de l’immédiateté, il veut maitriser son temps, comprendre, être acteur de sa vie. En santé, c’est encore plus prégnant car, évidemment, nous souhaitons tous être en bonne santé, que notre santé n’entrave pas notre qualité de vie. Le patient d’aujourd’hui veut être intégré au protocole de soin, mais surtout, il n’accepte plus de ne pas obtenir de réponses et veut comprendre, quitte à s’informer de diverses sources. Les médecins d’aujourd’hui et le système de santé au global, en France comme partout dans le monde, doivent eux aussi composer avec ces nouvelles technologies qui sont sources d’innovations thérapeutiques : mieux comprendre le vrai vécu du patient, mieux l’intégrer dans les décisions, mieux soigner.

Et dans 10 ans, vous voyez ça comment ?

En France, je ne sais pas. J’ai peur que nous soyons trop lents et trop conservateurs.
Dans les autres pays, je pense que les innovations vont permettre d’améliorer toujours plus les protocoles, les diagnostics, les accélérer pour déceler mieux et plus tôt des maladies qu’on pourra tuer dans l’œuf, régénérer les cellules plus rapidement également. Je pense que des médecins pourront collaborer de n’importe où dans le monde pour un partage d’expérience plus efficace au service du patient.

Partager Femmes de santé Facebook Femmes de santé Instagram Femmes de santé Youtube